9 janvier 2007

La Petite Ceinture



Même sous les pires racailles peuvent se cacher des prairies, et réciproquement...Tout ça pour évoquer Destouche, le vociférateur, insaisissable gouailleur, voyeur, menteur, décortiqueur, banal raciste, conteur superbe, déjanté, halluciné, torturé, cynique, pitoyable et musical...Le type avait fait un pas de côté, faux pas aussi, déraillé sûrement...mais quelle musique!...et des fausses notes.
A tel point que certains, souhaitant peaufiner leur impertinence médiatique de salons s'y sont crus...Bardamu revient! Il reste des gadouilleux à récorcher!


1 commentaire:

  1. Georges DeWilder10 janvier, 2007 09:16

    Aucune photo de l'intérieur d'un tunnel.Curieux, non? Aurait-on les foies de pousser l'exploration dans le ventre de la bête?

    RépondreSupprimer